Comment un dessin devient-il un motif Jacquard tissé ?

Interpréter un dessin en tissage est la mission du designer textile ou du technicien, intégré au bureau de création d’une entreprise de tissage. Un travail complexe qui demande souvent beaucoup de temps. Les raisons en sont multiples, mais tiennent essentiellement aux contraintes imposées par la mécanique Jacquard, caractérisée par sa capacité à tisser des étoffes à motifs très complexes. Détaillons ce processus qui aboutit à l’édition d’une fiche technique, la véritable carte d’identité du motif !

 

Du dessin à l’interprétation

Le rôle du technicien textile est d’interpréter le dessin sur un tissu par un jeu de fils, de textures, de couleurs, de contrastes, de rythmes, etc. Son interprétation est sujette à sa maîtrise de la technique du tissage. Par les connaissances techniques de son outil, il peut améliorer le dessin d’origine et entrevoir un grand nombre de possibilités à partir d’un seul concept de base.

De part les multiples contraintes techniques du Jacquard, la réalisation d’un nouveau tissu ou d’une nouvelle collection est fastidieuse. Chaque nouveau développement de dessin exige beaucoup de vérifications et d’ajustements.

En début de création d’un tissu, l’interprète du dessin en motif Jacquard fait face à plusieurs questions qui détermineront ses choix de liages, d’armures, de couleurs, etc… : Recherche-t-on un effet de surface ou un effet de lignes ? Souhaite-on des dessins à contours nets ou à contours flous ? Quelles armures traduiront le mieux l’effet souhaité ? Doit-il valoriser la précision de la surface ou celle des contours ?

 

Du dessin au tissage Jacquard_Textile Addictextrait de la peinture “Le Printemps” de Pierre auguste Cot // interprétation en tissage par l’entreprise Neyret Frères SA (St Etienne) – extrait de l’exposition “Images de soie” / Musée d’Art et d’Industrie de Saint Etienne

 

Du motif à la mise en carte

La mécanique Jacquard permet de fabriquer rapidement des tissus composés de motifs de toute sorte avec une grande précision grâce à un système de cartes perforées sur lesquelles le motif est transféré.

En partant d’un dessin au préalable réduit en nombre de couleurs, nettoyé, et respectant les règles de la répétition et de rapport (taille du motif) en fonction du type de métier à tisser utilisé, la préparation de ces cartes se fait en plusieurs étapes :

  • Choix des types d’entrecroisement des fils (armures) pour remplacer chacune des sections du dessin, à savoir chacune des couleurs du dessin appelées “couleurs techniques” ou “couleurs théoriques
  • Mise en carte : transfert des types d’entrecroisement des fils choisis sur un papier quadrillé
  • Lisage et piquage (perforation des cartes) : les cartes sont perforées pour indiquer qu’à chaque trou dans la carte un fil de chaîne sera levé lors du tissage Jacquard

 

De la couleur theorique à l’armure - la mise en carte d'un motif Jacquard armures_Textile Addictdifférents mode d’affichage de la mise en carte d’un tissu jacquard sur logiciel industriel

 

La préparation des cartes est aujourd’hui automatisée par les logiciels informatiques de création textile et de fabrication assistées par ordinateur (CAO / FAO) . Ceux-ci permettent un gain de temps considérable et offrent un fort potentiel en matière de création et de production textile.

De plus la perforation des cartes n’est désormais plus nécessaire puisque les systèmes électroniques industriels commandent directement la levée des lisses (éléments du métier à tisser Jacquard permettant le passage du fil de chaîne et donc sa levée).

 

De l’échantillonnage au tissage

Grâce aux logiciels de mapping, les dessins mis en carte sont ensuite simulés numériquement aussi bien sur des étoffes que sur des objets en volume. On peut alors vérifier leur apparence à taille réelle sur le support final. Cette étape fait gagner un temps précieux en épargnant le tissage d’échantillons.

Une fois le dessin mis au point, vérifié et éventuellement ajusté après l’étape de la simulation, il est validé définitivement pour permettre l’édition d’une fiche technique, véritable carte d’identité du motif. Ces données techniques indispensables sont à la mise en production industrielle pilotée directement par les logiciels de tissage.

 

mapping d'un tissu_Textile Addictexemples de simulation d’un tissu sur une housse de couette ou sur un sac

 

 

Ce travail long et minutieux du technicien textile est aujourd’hui grandement facilité par l’informatisation et l’automatisation, mais il n’en reste pas moins que ce long processus d’interprétation est essentiel à la réussite et à la qualité des tissages !

 

 

Source d’information : “Le tissage créateur” de Louise Lemieux Bérubé / Ed. Saint Martin

 

A lire :

Les étapes de création d’un motif tissé Jacquard

 

Partager ceci

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur google
Partager sur email

articles connexes

facilisis ut velit, Lorem Donec dolor dictum commodo Phasellus