De la couleur théorique à l’armure : la mise en carte d’un motif Jacquard

La mise en carte d’un dessin pour tissu Jacquard consiste à passer du dessin au tissage par la création d’un fichier technique du dessin. Cette étape a pour but de reproduire sur un papier quadrillé, dit papier de mise en carte, le dessin exécuté par le dessinateur, et de rendre compte avec précision sur le papier l’emplacement de tous les fils et leur mode d’entrecroisement. Traditionnellement faite à la main par le metteur en carte, elle est en quelque sorte la photographie technique du dessin.

A lire : Comment un dessin devient-il un motif Jacquard tissé ? 

 

De la couleur theorique à l’armure - la mise en carte d'un motif Jacquard dessin_Textile Addict

 

La mise en carte se fait désormais informatiquement sur des logiciels textiles spécialisés en conception et fabrication assistées par ordinateur (CAO / FAO) pour un travail plus simple et plus rapide, faisant économiser des centaines d’heures ! Ces outils numériques permettent notamment de procéder facilement à toutes les étapes du travail du dessin, aux modifications et aux corrections.

Cette étape s’effectue après la mise au rapport du motif, sa réduction en nombre de couleurs, son nettoyage. Après avoir déterminé les couleurs du dessin, le designer textile ou le technicien remplace chacune des couleurs théoriques déterminées au préalable par une armure : chaque couleur représente une armure différente.

 

Appliquer les armures

En théorie, toutes les armures sont permises : des armures simples, telles les armures fondamentales toile, sergé ou satin, aux armures composées ou complexes.

Pour faire son choix, le designer consulte directement sur son logiciel de tissage une bibliothèque d’armures intégrée, ou une bibliothèque personnelle qu’il aura enregistré au préalable. Il choisira les armures en fonction des effets désirés : des effets de texture, de couleur, de contraste, de fondu, de solidité, etc.

En pratique, le designer textile choisit une à une l’armure qui correspond à chaque couleur théorique.

 

De la couleur theorique à l’armure - la mise en carte d'un motif Jacquard couleurs theoriques_Textile Addict

Exemple de mise en carte avec 2 fils de couleurs uniquement : Tissage avec un fil de chaîne marine et un fils de trame jaune : 4 armures sont attribuées aux 5 couleurs théoriques du dessin (le noir devient une armure satin de chaîne / le jaune et l’écru deviennent une armure satin de trame / le bleu devient une armure natté / le rouge devient une armure sergé)

 

Automatiquement chacune des parties du dessin (représentée par une couleur théorique) est remplacée par l’armure choisie pour cette partie. Moins d’une minute suffit pour en faire le transfert, le calcul et l’affichage.

Le tissu s’affiche en différents modes : en noir et blanc, illustrant les armures uniquement; ou en couleurs réelles des fils de chaîne et de trame, révélant alors l’apparence du tissu réel ;

Cet affichage permet de vérifier la construction et le raccord des armures.

 

De la couleur theorique à l’armure - la mise en carte d'un motif Jacquard armures_Textile Addictdifférents mode d’affichage d’un tissu jacquard

 

Le choix des armures en fonction des couleurs de chaîne et de trame

Pour faire son choix d’armures, le designer doit tenir compte des couleurs utilisées en chaîne et en trame et le résultat sera différent lorsque :

  • la chaîne et la trame sont sensiblement de la même couleur : le choix d’armures se limitera aux effets de contraste de texture,
  • la couleur en chaîne est différente de celle en trame : le choix d’armures sera plus grand et les effets de couleur et de texture seront possibles
  • plusieurs chaînes ou plusieurs trames sont de couleurs différentes : le choix se tournera vers des armures complexes pour de grands effets de couleurs

En savoir plus : Comment s’interprète une gamme de couleur en tissage ?

 

tissu Jacquard 3 fils de couleurs différentes_Textile Addictexemple d’un tissu Jacquard avec une armure sergé et 3 fils de couleurs différentes : le fil de chaîne est écru et les deux fils de trame sont bleu et marine

 

Le choix des armures en fonction du rapport du dessin

Pour choisir quelle armure attribuée à une couleur théorique, il faut tenir compte de la règle suivante sur le rapport d’un dessin (qui correspond à ses dimensions) : les rapports des armures à choisir doivent être des multiples du rapport du dessin.

Pour rappel, la largeur d’un motif Jacquard se détermine en fonction du nombre de crochets dont dispose le métier à tisser jacquard. Le nombre de points en largeur, qui représentent les fils de chaîne et donc la largeur du motif, doit obligatoirement être un multiple du nombre de crochets dont on dispose : pour en savoir plus, consulter l’article “La mise au rapport d’un motif Jacquard”.

Sachant cette règle, cela signifie qu’une armure, qui ne peut pas être répétée complètement dans un rapport donné, ne pourra pas être utilisée dans les parties d’un dessin au-delà des frontières du dessin (comme pour la partie du fond du dessin par exemple) pour ne pas discerner de démarcation lors de la répétition du motif.

Une telle armure peut toutefois être utilisée dans une partie de dessin comprise à l’intérieur du rapport et non aux frontières.

Par exemple, des armures ayant un rapport de 12 fils peuvent se répéter dans un rapport de dessin de 300 ou de 600 points (ou fils) mais pas dans un rapport de 200 ou de 400 points. De même, des armures ayant un rapport de 8 peuvent être utilisées dans un rapport de 200, 400 ou 600 points, mais non dans un rapport de 300 points.

On doit donc tenir compte des rapports des armures choisies, avant de déterminer le rapport final du dessin. Pour résumer, le rapport de toutes les armures choisies doit être un multiple des dimensions du rapport du dessin, et le rapport du dessin doit être un multiple du nombre de crochets disponibles.

 

A lire : La mise au rapport d’un motif Jacquard

 

La vérification des raccords d’armures et la correction des flottés

Une fois que le tissu mis en carte est affiché, le designer vérifiera les raccords des armures frontalières, celles que l’on retrouve aux limites du dessin.

Un bon logiciel textile permet aussi de vérifier et de corriger la longueur maximale de tous les flottés, qu’ils soient en chaîne ou en trame (un flotté de chaîne est le segment de fil de chaîne qui est au-dessus de plusieurs fils de trame d’affilée, inversement pour le flotté de trame : en savoir plus sur Qu’est-ce qu’une armure ? ). La longueur maximale est déterminée selon la densité du tissu souhaitée et sa résistance au frottement et selon l’usage souhaité. Ces flottés peuvent être corrigés automatiquement par le logiciel ou à la main.

L’échantillonnage reste tout de même la meilleure solution pour obtenir une telle information.

 

La mise en carte des armures des lisières

Lorsque le mise en carte du motif est terminée, la mise en carte des armures des lisières du tissu se fait automatiquement à l’ordinateur. Il suffit de choisir l’armure désirée et le nombre de fils qui y seront consacrés. En règle générale, une entreprise utilise toujours la même armure pour les lisières. On utilise parfois la lisière pour personnaliser une gamme de produits : on peut insérer des informations sur l’entreprise ou sur la qualité du tissu.

De la couleur theorique à l’armure - la mise en carte d'un motif Jacquard lisiere_Textile AddictExemple de la lisière bleu blanc rouge des tissus de ©Alina Textiles

 

 

Sources d’information : “Le tissage créateur” de Louise Lemieux Bérubé / Ed. Saint Martin

 

A lire :

Comment un dessin devient-il un motif Jacquard tissé ?

https://concours.textileaddict.me/la-mise-en-carte-manuelle/

La mise au rapport du motif Jacquard

 

Partager ceci

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur google
Partager sur email

articles connexes

vel, Sed leo. nunc ultricies mattis